ARGÜEDAS (J. M.)


ARGÜEDAS (J. M.)
ARGÜEDAS (J. M.)

ARGÜEDAS JOSÉ MARÍA (1911-1969)

Considéré comme le plus indien, culturellement parlant, des auteurs péruviens de sa génération, José María Argüedas a puissamment contribué à sortir le roman hispano-américain de l’ornière où s’était enlisé le courant indigéniste, auquel il s’est toujours défendu d’appartenir. Son principal mérite est d’avoir su peindre de l’intérieur l’habitant des hauts plateaux andins, grâce à une parfaite connaissance du quechua qu’il tenait pour sa langue maternelle. Un premier recueil aux pages fortement teintées de manichéisme, Eau (Agua , 1935), témoigne de ses efforts pour transcrire les parlers locaux en un style accessible au lecteur espagnol. Préférant aux facilités du pastiche littéraire une étroite recherche des équivalences linguistiques, la phrase fait éclater la syntaxe afin de rendre le côté intuitif de l’expression vernaculaire. Elle restitue, au-delà, toute une sensibilité collective dont les accents panthéistes ne sauraient cacher le profond déchirement. La Fête du sang (Yawar Fiesta , 1941) est une variation sur le thème de la corrida, symbole du martyre d’un peuple asservi par une minorité de grands propriétaires, sous le regard oblique de la petite bourgeoisie. Dans un second roman, Les Fleuves profonds (Los Ríos profundos , 1958), Argüedas met en scène un jeune Blanc adopté par une communauté indigène, nous faisant ainsi revivre les vicissitudes de sa propre enfance abandonnée et le traumatisme de son déracinement en milieu urbain.

Longuement mûri, El Sexto (1961) reste fidèle à cette veine autobiographique: inspiré par une vétille qui valut à l’auteur d’être incarcéré peu après son arrivée à Lima, le récit dénonce la promiscuité d’une société où les meilleures causes s’affrontent aux passions les plus viles, en un combat sans issue. Poursuivant sa vocation de conteur avec Diamants et Silex (Diamantes y Pedernales , 1964), L’Agonie de Rasu Ñiti (La Agonía de Rasu Ñiti , 1962), Tout l’amour du monde (Amor mundo , 1967), le romancier publie en 1964 Tous sangs mêlés (Todas las sangres ), son chef-d’œuvre. Dans le décor retrouvé de sa sierra natale, il met aux prises les composantes d’un pays en pleine mutation économique. Une nouvelle race d’hommes d’affaires vendus aux trusts internationaux y brûle de dépouiller la vieille aristocratie féodale, tandis que les masses paysannes exsangues donnent naissance au néo-prolétariat minier. Le Renard d’en haut et le Renard d’en bas (El Zorro de arriba y el Zorro de abajo , 1971), dont l’action se déroule sur la côte parmi la pègre de Chimbote, confie au mulâtre et au métis la tâche de porter en eux et de répandre alentour l’espérance messianique de la réconciliation nationale. Ce dernier titre, posthume, donne la mesure de l’expérience difficile, conduite à la croisée des genres, en toute liberté d’esprit et jusqu’à la limite de ses forces, par un être anxieux qui, au bord du déclin, consacre par un suicide l’échec de son entreprise.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arguedas — Saltar a navegación, búsqueda Para información sobre el escritor peruano ver: José María Arguedas Arguedas …   Wikipedia Español

  • Arguedas — is a surname, and may refer to:People* José María Arguedas (1911 – 1969), Peruvian novelist * Alcides Arguedas (1879 – 1946), Bolivian writer and historian * Juan Carlos Arguedas (born 1970), Costa Rican soccer playerPlaces*Arguedas Town, a… …   Wikipedia

  • Arguedas — ist ein Ort in Navarra (Spanien), siehe Arguedas (Spanien) der Name von Alcides Arguedas (1879 1946) war ein bolivianischer Schriftsteller José María Arguedas, peruanischer Schriftsteller Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • ARGÜEDAS (A.) — ARGÜEDAS ALCIDES (1879 1946) Après des études de sociologie à Paris, Argüedas entreprit une carrière de diplomate en Europe et en Amérique du Sud. Il fut un des leaders du Parti libéral de Bolivie, et devint ministre de l’Agriculture en 1940.… …   Encyclopédie Universelle

  • Arguedas — Arguedas, Alcides Arguedas, José María ► Mun. de la prov. española de Navarra; 2 264 h …   Enciclopedia Universal

  • Arguedas —   [ar ɣeȓas], José María, peruanischer Schriftsteller und Ethnologe, * Andahuaylas (Departamento Apurímac) 18. 1. 1911, ✝ (Selbstmord) Lima 2. 12. 1969. Arguedas verbrachte seine Kindheit in einem Andendorf; er sprach Ketschua und Spanisch; wurde …   Universal-Lexikon

  • Arguedas — Pour les articles homonymes, voir Arguedas (homonymie). Arguedas …   Wikipédia en Français

  • Arguedas — Original name in latin Arguedas Name in other language Arguedas State code ES Continent/City Europe/Madrid longitude 42.17759 latitude 1.59719 altitude 273 Population 2380 Date 2012 03 04 …   Cities with a population over 1000 database

  • Arguedas — Sp Argèdasas Ap Arguedas L Š Ispanija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Argüedas — /ahrdd gwe dhahs/, n. Alcides /ahl see dhes/, 1879 1946, Bolivian author, sociologist, and statesman. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.